sp it it Fr Sp UK
You are here: Home / Worldwide / France / Partage du butin, hold-up en eaux courantes…
ccmoore carp baits shop, click here
Partage du butin, hold-up en eaux courantes…

Partage du butin, hold-up en eaux courantes…

Partage du butin, hold-up en eaux courantes… 4/5 (80%) 1 vote

Nous sommes fin novembre, le froid commence a gagné notre région,  ça sera sans doute l’une de nos dernière pêche avec mon pote Lilian pour cette saison 2012…

Nous avons envie d’en découdre avec un bief qui a été très irrégulier en termes de résultat cette année.

Nous arrivons à nous dégager du temps pour faire une nuit et une journée.  Mercredi, 16 heures, je quitte le boulot, Go Fishing… J’arrive en premier sur le secteur, pas de pêcheurs à l’horizon,  je m’empresse de m’installer car la nuit va vite tomber. Avant de mettre les cannes à l’eau et monter mon abri, je confectionne quelques boules d’un mélange de pellets Marine Amino et bouillette Live system émiettée que j’ai préalablement trempé avec un liquide feedstim XP +eau, 24 heures à l’avance.  Je vais balancer une bonne douzaine de boules sur une bande d’environ dix mètres de long, le mélange va faire son job, diffuser et ne va pas gaver le poisson.

La nuit commence à tomber, j’esche mes deux cannes avec des callots de 24 mm et enrobe mes plombs du mélange pellet fondu + bouillettes. Elles vont rejoindre mes spots sur cette bande de gravier/sable qui se trouve à 15-20 mètres du bord, ça pêche !!!

À peine le temps de finir d’installer mon abri que j’aperçois Lilian avec son matos sur le dos. On connaît le secteur et Lilian place deux autres cannes très rapidement, une en bordure et l’autre à plus grande distance, au niveau d’une cassure qui comporte deux substrats différents.

Toutes nos cannes pêchent. Il y a de l’activité, les scions de mes cannes tremblent de peur… mais il est l’heure pour nous de prendre une bonne collation – enfin un « Bolino » – et l’appel du duvet ne se fait pas attendre.

Premier run… Ma canne de gauche s’emballe, Lilian sort du duvet et prend contact – je souligne qu’on partage les runs depuis de nombreuses années car la pêche c’est aussi ça –.  Replongeons-nous avec Lilian, qui fait « craquer le vernis ». Le poisson a passé la zone très hot et se trouve devant nous. Quelques tours de manivelles et la belle rejoint le triangle magique.  Y’a du steak ! Je démanche les bras de l’épuisette et place le sac de pesée sous celle-ci pour sécuriser un maximum le poisson.            Le Fish est massif et court, une miroir bicolore, ouah…  avec une bouche pareille, mes Live system de 24 mm paraissent toutes petites…

Lilian place la carpe en sac et je relance immédiatement la canne sur le spot et réamorce quelques boules du mélange. C’est à mon tour de prendre le prochain run, je vais difficilement m’endormir, après un poisson comme ça, je suis chaud patate… Il faudra attendre les premières lueurs du jour pour que la même canne redémarre. Je sors péniblement et même scénario que le premier fish mais avec des accélérations plus rapides, encore quelques rushs et le poisson finit dans la maille.  Je relâche immédiatement la belle dans son élément,  une miroir tout en longueur, beaucoup moins grosse que la première, mais toujours aussi sauvage. Ça fait vraiment plaisir de prendre des poissons comme ça.

Le reste de la journée sera calme et nous profiterons de cette lumière automnale pour prendre quelques clichés de cette magnifique two tone sauvageonne.

GO FISHING…

Stef

 


© Copyright: The images used in the article contained on this website are property of the angler(s)and this blog, you may not use, copy or publicise any image on this website without prior consent from the angler or CC Moore & Co Ltd.


Buy products listed in this article




Scroll To Top